Livraison Chronofresh offerte dès 49€ d’achat
Livraison Chronofresh offerte dès 49€ d’achat

Manon Brzostek est orthophoniste, spécialisée en DME & dans les troubles alimentaires pédiatriques de l’enfant. Animatrice du compte Instagram @daroniefoodclub et autrice du livre « Brocoli, Sardines et spaghettis : La DME devient souple et accessible», elle nous éclaire ici sur "l’alimentation la plus autonome possible pour bébé", pour une diversification simple et souple et sans discours culpabilisant.

🥦Manon, peux-tu te présenter et nous raconter comment tu t’es intéressée spécifiquement à l’alimentation des bébés ?

Je suis Manon, orthophoniste depuis 2014 et maman d’une petite fille qui s’appelle Izïa né en juin 2019 !

Dans le cadre de mon métier, je recevais déjà de jeunes patients ayant autour de 3-4 ans qui avaient des difficultés alimentaires. Au moment tant attendu de la diversification alimentaire de ma fille, je me suis petit à petit passionné du sujet et j’ai découvert qu’il existait une alternative à la diversification alimentaire classique avec la DME.

Je me suis dit que c’était le mode d’alimentation qui nous conviendrait le mieux, j’ai donc décidé de tester avec elle qui était clairement une « bonne candidate » pour la découverte alimentaire (une bonne mangeuse quoi). C’est en faisait le lien avec ma profession que je me suis par la suite formée spécifiquement à la DME et que j’ai continué à me spécialiser dans la prise en soin des troubles alimentaires pédiatriques particulièrement pour les bébés, dans leur première année de vie.  

🥦Donne nous ta vision de l’alimentation autonome pour bébé ?

Plus que d’alimentation autonome, je parlerai de « l’alimentation la plus autonome possible pour bébé ». L’idée c’est vraiment d’encourager au maximum l’autonomie de son enfant à table en partant de ce qu’il sait faire, de ses capacités, et en gérant avec notre quotidien de parent. Mode de garde, envie, stress… il faut pouvoir accompagner son bébé en se disant que oui c’est tout à fait possible de pratiquer une sorte de diversification mixte, qui allie manger-main en autonomie et le fait de nourrir soi-même son enfant

En fait, on s’écoute, on écoute son bébé et surtout on ne le répétera jamais assez mais on ne se met pas de pression 👌

🥦Peut-on mixer DME et diversification classique ?

Evidemment, purée et DME c’est okay ! 😉 En fait que ce soit au niveau oromoteur ou sensorimoteur l’enfant est tout a fait capable de reconnaitre quelle texture il a en bouche et donc d’adapter son geste moteur en fonction. Si c’est de la purée il va déglutir, si c’est un morceaux il va le mastiquer. Il sait faire la différence. En sachant ça, on peut tout à fait switcher entre les différentes textures : le midi purées, le soir morceaux ou inverse.. toutes les configurations sont possibles.

L’idée de l’alimentation autonome c’est que le parent propose et l’enfant dispose. J’aime bien nuancer le propos en disant que si l’enfant ne dispose pas ou que les parents n’ont pas le temps de proposer, évidemment on peut faire autrement et la découverte alimentaire ne doit pas se restreindre à proposer des morceaux que l’enfant gère tout seul. La bonne bouffe peut être mixée :)

🥦Quels sont pour toi les piliers clés pour bien débuter en alimentation autonome avec son bébé ?

Avant toute chose :

  • c’est d’attendre le bon moment pour que son bébé soit suffisamment prêt pour gérer 
  • qu’il tienne assis avec un minimum d’aide
  • qu’il essaye déjà d’attraper les aliments avec ses mains ou qu’il montre de l’intérêt (vous savez les gros yeux à la vue de votre assiette ou le petit filet de bave au coin de la bouche).

Mais même avant de commencer des morceaux en tant que tel, on peut tout à fait proposer les purées sur un transporteur ou dans une gourde pour essayer d’encourager l’autonomie même si on est en purée exclusive. Par la suite, on va se baser sur les capacités de bébé. En effet dès 6 mois il a la possibilité d’attraper les aliments avec sa main, en prise palmaire (dans son poing) et au niveau oro-moteur il peut élever sa langue au palais ce qui va entraîner les prémisses de la mastication. Du coup on va plutôt choisir des aliments bien gros et plutôt fondant ! Et idéalement, on choisit un moment où bébé n’est pas trop fatigué et qu’il n’a pas trop faim.

🥦Quels seraient selon toi les avantages à pratiquer l’alimentation autonome ?

Alors le must du must du must c’est que c’est lo-gi-que ! C’est génial parce qu’avec l’alimentation autonome on met en lumière les capacités de son enfant qui sait déjà se nourrir seul ! En effet, dans le développement de l’enfant, on se rend compte qu’aux alentours de 6 mois il n’y a pas de raisons physiologiques de ne lui proposer que des purées car tous les mécanismes sont en place pour gérer des morceaux (même s’il y a mille raisons d’en proposer aussi).

🥦Je suis jeune parent & j’ai envie de me lancer en DME, par quels aliments je commence ?

Un bâtonnet Yooji 😎 Des trucs très simples : sardines / fleurettes de brocoli…. Au début on ne se prend pas la tête à beaucoup cuisiner (à part si l’on aime cela et que l’on a envie), mais étant donné que ce n’est que de la découverte on peut faire simple. Si déjà bébé vient mâchouiller, patouiller dans son assiette, ça sera hyper cool ! Et on fait confiance à son bébé. On n’oublie pas que son enfant sait ce dont il a besoin, on peut suivre son appétit !

🥦C’est quoi tes tips de darone pour être détente quand on commence l’alimentation autonome ?

Je pense que le principal c’est de pouvoir identifier exactement ce qui nous fait peur pour aller chercher la réponse adéquate auprès du bon professionnel de santé.

Si notre peur porte sur l’équilibre alimentaire, alors on se dirigera vers un.e diététicien.ne ; si on souhaite se faire aider pour savoir comment accompagner au mieux son enfant dans son développement oro-moteur, on pourra consulter une orthophoniste…

Et si notre peur c’est que bébé en mette partout et qu’on passe des heures à faire le ménage, et bien on s’équipera en conséquence 😊

🥦La peur de l’étouffement est très souvent la raison qui peut dissuader les parents de pratiquer la DME. Toi l’orthophoniste, comment peux-tu nous rassurer sur ce point ? (schéma avec les tuyaux)

Alors si on schématise dans la gorge on a deux tuyaux : l’œsophage qui amène à l’estomac et le larynx qui est relié aux poumons. Lorsque l’on mange, l’aliment est mastiqué puis dégluti dans l’œsophage pour se diriger dans l’estomac.

En situation d’étouffement l’aliment fait fausse route c’est-à-dire qu’il se dirige vers l’autre tuyaux, le larynx. Mais le corps humain est bien fait et ne se laisse pas étouffer à chaque bouchée. Il a mis en place une multitude de mécanismes de protection, dont deux que l’on observe le plus souvent en tant que parent : le réflexe nauséeux d’une part et qui va permettre de recracher un morceau qui était en train de faire fausse route ; et le réflexe de toux qui intervient au moment où l’aliment fait fausse route pour l’expulser et le remettre sur la bonne voie. Ce qu’il faut retenir c’est que tout est en place dans le corps pour que l’enfant sache dégager ses voies aériennes s’il en a besoin.

Evidemment on fait attention aux aliments dit à risque, c’est-à-dire ceux qui sont petits, ronds et durs (comme les cacahuètes, les noix…) Et il faut savoir qu’en tant que parent on a la possibilité de se former lors de journées spécifiques, où l’on va pouvoir apprendre une multitude de gestes de premiers secours.

🥦Ok c’est sympa sur le papier, mais en pratique comment ça se passe vraiment ? Est-ce que tu peux nous faire un retour d’expérience, toi la Darone qui a pratiqué l’alimentation autonome avec ta fille ?

C’est un peu de la triche par ce que ma fille c’était THE candidate pour la pratique de la DME. Donc dans l’ensemble, tout s’est plutôt bien déroulé. Le seul truc ça a été le ménage, parce que oui elle en mettait un peu par terre quoi ! Et sinon, pour les parents qui ont des enfants « bons mangeurs », mon conseil serait d’en profiter maintenant ! Car après c’est la période normale mais un peu fatigante de la néophobie alimentaire. Ma fille de 2 ans et demi qui a pourtant dévoré des épinards, brocolis et autres légumes verts ne mange maintenant que des pates --_

🥦C’est quoi ta recette qui marche à tous les coups ?

En tant que bonne cuisinière… la boite de sardine ! Facile, pratique, économique et riche en fer et oméga 3. Un top aliment sans risque contrairement à ce que l’on pourrait penser, car son arête centrale est fondante.

🥦Pourquoi brocoli sardine et spaghetti 🤪?

Mise à part l’envie que cela rime en i (raté !), mon idée c’était vraiment de montrer que peu importe ce que l’on sert à son bébé, tout est possible et c’est cool. Juste le kiff et le plaisir de manger au-dessus de tout ! 

Juste le kiff et le plaisir de manger au-dessus de tout ! ❤

Pour vous procurer le livre de Manon c'est juste ICI ! 👈