Livraison Chronofresh offerte dès 49€ d’achat
Livraison Chronofresh offerte dès 49€ d’achat

Vous avez forcément vécu ce moment : vous vous apprêtez à déguster un carré de chocolat quand soudain, un regard pèse sur vous. Petit et si mignon, bébé vous supplie déjà de partager.

Deux solutions : engloutir et fuir, ou lui faire goûter tout en sachant très bien qu’il ne vous restera qu’un morceau baveux. Un dilemme auquel vous allez forcément faire face avec l’arrivée de Pâques. Avant de transformer votre junior en Willy Wonka, voici quelques conseils pour introduire sereinement ce plaisir gourmand dans son alimentation.

À quel âge commencer ?

Ne soyez pas trop pressé(e). Qui dit chocolat dit sucre, il n’est donc pas nécessaire d’habituer Bébé trop tôt au risque de déséquilibrer son alimentation et de créer des problèmes de digestion. C’est pourquoi les professionnels de santé le déconseillent avant 2 ans.

Dans l’idéal, il est préférable d’attendre que votre mini gourmet ait fini sa diversification alimentaire. D’ici là, laissez-le découvrir les saveurs moins sucrées et non transformées des fruits et des légumes couplées aux protéines. Prioriser les aliments plus sains et nutritifs peut aussi rimer avec gourmandise, surtout pour Bébé qui aiguise chaque jour un peu plus son palais.   À partir de 12 mois, vous pouvez introduire le chocolat de manière occasionnelle pour votre enfant. Un petit bout de chocolat noir permettra d’éveiller son sens du goût !  

Quel chocolat choisir ?

Noir, au lait, blanc… tous les chocolats sont différents !

⚫️ : Le chocolat noir est composé d’au moins 35 % de cacao, de beurre de cacao et de sucre  

🟤 : Le chocolat au lait est composé d’au moins 25 % de cacao, de beurre, de sucre, de lait et de beurre de cacao  

⚪️ : Le chocolat blanc porte mal son nom puisqu’en vérité, ce n’est pas du chocolat. Très calorique, il est composé de beurre de cacao, de lait, d’arômes et de sucre. Le gras c’est la vie, mais pas pour les tout-petits.  

Le chocolat noir est donc parfait pour commencer ! Bébé aimera son goût prononcé qui révèle la vraie saveur du chocolat. Moins riche en sucre, il a également un super pouvoir antioxydant 🦸‍♂️.

Il peut avoir des effets positifs sur l’organisme de bébé, en cas de constipation légère par exemple, et aide à lutter contre certaines maladies cardiaques et le diabète. Il est également riche en calcium et magnésium pour assurer une bonne croissance osseuse et des dents saines, mais aussi en fer pour favoriser le développement cérébral.

Autrement dit, le chocolat noir a tout bon !   Privilégiez le vrai chocolat noir plutôt que celui au lait, plus riche en sucre et plus faible en minéraux. Et toujours en faible quantité

Envie de profiter des fêtes pour débuter cette grande aventure chocolatée ? Voici quelques idées à susurrer à l’oreille du lapin de Pâques… 🐰

Comment l’introduire ?

  Il est temps de se mettre à la recherche du chocolat idéal pour Bébé. Préférez donc un chocolat noir minimum 70% (plus le pourcentage est élevé, moins il y aura de sucre). Essayez d’éviter le chocolat industriel afin de limiter les additifs néfastes sur la santé.

C’est peut-être le moment de faire de nouvelles découvertes avec Playinchoc qui allie le chocolat bio et le jeu. Ils contiennent bien moins de sucre que les plus grandes marques et permet de créer un véritable zoo avec des animaux 3D à assembler. Et en plus c’est bon pour la planète ! Le plus dur sera d’en laisser à votre progéniture.  

Tout aussi ludique, la marque Krokola propose des tablettes de chocolat écoresponsables avec un format adapté aux petits gourmands. En plus de les éveiller au goût à travers des produits 100% naturels, ces chocolats ont un côté ludo-éducatif : les packagings se transforment en dessins à colorier. Pour les initier, vous pouvez donc y aller les yeux fermés, la qualité est là !  

De plus en plus de marques s’inscrivent aujourd’hui dans une démarche responsable. Vous trouverez donc facilement et pour tous les budgets des chocolats biologiques et équitables, même en grandes surfaces.  

Passons à la dégustation ! Vous pouvez en broyer quelques miettes dans sa compote par exemple.

À partir de 2 ans, ajoutez un côté ludique en laissant votre enfant tremper des morceaux de fruits dans du chocolat fondu.

 En conclusion, bien que le chocolat ne soit pas essentiel à l’alimentation de bébé, il ne faut pas le bannir complètement. Le priver ne fera qu’accroître sa frustration et son envie de goûter.

Faites-en ensuite un plaisir occasionnel à consommer de préférence en journée. Fini les tablettes croquées en lousdé (vous pouvez toujours attendre que Bébé soit couché) 👀.

Prêt(e) à voir sa petite bouille tartinée de chocolat ? 🍫👶😍