Livraison offerte à partir de 49€ d'achat
11 octobre 2019 - Amanda Huguet

L’apprentissage du goût chez bébé

L’apprentissage du goût est une étape clé dans le développement de bébé. Grâce à cela, il va pouvoir développer une alimentation saine et équilibrée.

Avec des enjeux aussi élevés, de nombreuses questions se posent : comment se définit et se développe le goût ? Comment aider son enfant à construire une palette de goûts variés ? Et dans cette histoire, comment Yooji peut vous aider ?

L’aliment et les 5 sens

Un aliment ne se résume pas à son goût. En effet, il se voit, il se touche, il se sent et enfin, il se goûte.

D’un point de vue très scientifique (attention, accrochez-vous !), l’aliment peut être caractérisé d’un point de vue sensoriel par : [1]

  • Son apparence : couleur, forme, aspect extérieur …
  • Sa texture : en main et en bouche
  • Sa flaveur, qui est elle-même la somme de ses caractéristiques :
    • Gustatives : acide, amer, sucré, salé, umami
    • Olfactives : odeurs (via les voies nasales) et arômes (via les voies rétronasales)
    • Chémesthésiques : ce mot un peu barbare désigne les perceptions de température et de piquant par exemple
Physiologie du goût

Chez l’enfant, les cinq sens se développent toujours dans le même ordre : le toucher, l’odorat, puis le goût, l’ouïe, et enfin la vue. Cela se met en place au cours de la grossesse et se poursuit évidemment après la naissance.

Ainsi, des papilles gustatives sont présentes dès la 10ème semaine de grossesse. Durant les dernières semaines de grossesse, bébé goûte à ce que la mère mange en déglutissant le liquide amniotique et y réagit. [1]

Un nouveau né possède donc beaucoup de récepteurs gustatifs et présente des réactions innées universelles : un attrait pour le sucré (souvent source d’énergie dans la nature) et un rejet de l’amer (souvent signe de toxicité dans la nature). C’est pour cela que bébé sourit quand on lui propose un liquide sucré !

La suite, c’est vous qui la construisez avec lui lors de son apprentissage.

 

La diversification alimentaire dans la construction du goût

La construction du goût commence donc lors de la grossesse et continue après la naissance via le lait puis avec la diversification alimentaire. Quand il est nourri au lait maternel, bébé est exposé à une plus grande diversité d’arômes puisque le goût du lait se modifie avec le régime alimentaire de la mère.

Quand vient la diversification, bébé a donc déjà découvert une palette de saveurs. L’exposition à ces différentes flaveurs (que ce soit in utero ou lors de l’allaitement) favorise l’acceptabilité ultérieure d’aliments nouveaux, porteurs de ces arômes. [2]

La familiarité avec un aliment (le nombre de fois où bébé aura eu des expériences avec cet aliment : le toucher, le sentir, le goûter…) est un facteur clé pour l’acceptation de cet aliment par l’enfant. C’est pour cela qu’il est parfois nécessaire de persister à proposer un aliment non-apprécié de prime abord, plusieurs fois à quelques jours d’intervalle, sans jamais forcer bébé (ce qui risquerait d’avoir l’effet inverse).

Et plus un enfant est familier avec un grand nombre d’aliments, meilleure sera son acceptation d’un régime varié. [1]

Une bonne diversité alimentaire est la clé pour limiter la néophobie qui intervient généralement vers 2 ans.

Le saviez-vous ?

Des études ont montré que la consommation de produits anisés ou de jus de carotte par la mère durant la grossesse était liée à l’attirance pour ces saveurs respectives chez le nourrisson.

Yooji dans la découverte des goûts

Chez Yooji, nous proposons des goûts simples et reconnaissables : en commençant par un légume seul (et un seul légume), vous ferez découvrir son goût unique à bébé. Et une fois que ce goût est connu et apprécié, vous pourrez commencer à associer les différents légumes, y ajouter des aromates ou des épices douces… En d’autres mots, composer un repas de fin gourmet !

De plus, chez Yooji, nous cuisinons les légumes à la vapeur, comme vous le feriez à la maison ! Vous ne les stérilisez pas ?  Nous non plus, puisque nous conservons nos délicieux galets grâce à la surgélation. Ce procédé unique nous permet de nous rapprocher au mieux du goût de vos plats mitonnés avec amour.

Et quand bébé grandit, nos mélanges de légumes lui feront découvrir des classiques de la gastronomie française : ratatouille, printanière de légumes ou encore légumes du pot-au-feu !

Bébé grandit, les textures évoluent

Un frein que rencontrent régulièrement les parents dans la diversification alimentaire est l’acceptation des morceaux.

Bien qu’elle dépende du développement de la mastication de bébé, l’acceptation des morceaux est positivement associée à une introduction précoce de textures moins lisses avant 10 mois. [3]

Ainsi, nous proposons des purées avec des petits morceaux fondants, comme écrasés à la fourchette, pour habituer bébé à des textures grumeleuses, sans le brusquer.

Et cela, même pour les purées de fruits, comme avec nos délicieuses purées de pomme-mangue-verveine et de pomme-fraise-basilic !

En conclusion, l’alimentation n’est pas seulement une histoire de goût, elle fait intervenir les 5 sens, et c’est encore plus vrai pour bébé.

C’est pour cela que chez Yooji, nous faisons des aliments bons, beaux, simples et adaptés pour votre enfant 😊

Auteur :
  • Amanda Huguet, Diététicienne-Nutritionniste Yooji
Sources :

[1] Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie. « Alimentation de l’enfant en situation normale et pathologique – 2ème édition ». 2012

[2] MPEDIA. Le goût, ça s’apprend tôt. https://www.mpedia.fr/art-education-gout/

[3] ESPGHAN. Complementary Feeding: A Position Paper by the European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition Committee on Nutrition. 2017

Paiement sécurisé
Livraison sans rupture
de la chaîne du froid
Toutes nos références
disponibles
Service client de 9h à 17h du lundi au vendredi